AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Luane Adowen

Aller en bas 
AuteurMessage
Luane ADOWEN
Bugaboo
Bugaboo
avatar

▌DATE DE NAISSANCE : 02/02/1992
▌AGE : 26 ▌SEXE : Masculin
▌ORIENTATION SEXUELLE : Bisexuel
▌PAPIERS : 11

MessageSujet: Luane Adowen    Ven 15 Juil - 0:35



Luane Adowen

AVATAR: Original - Artiste .Axis.
PRENOM: Luane
  NOM: ADOWEN
ANNIVERSAIRE: 02 février

RACE: Bugaboo
ÂGE: 19 ans
SEXE: Masculin
SEXUALITE: Bisexuel


PHYSIQUE:
Il a du loup, il a du mordant, c'est un être tout à fait séduisant. Sauf que non. Ne t'en approche pas c'est un Bugaboo. Un physique d'humain avec un air malin, voilà ce qu'il est. Un visage harmonieux, des traits doux, faciès d'une forme ovale, où se perd une bouche tout à fait désirable, teinte corail dans laquelle de dangereux crocs se cachent. Mordant, dévorant ceux qui s'en approchent, il sera conseillé de rester loin d'eux et de son nez. Un peu plat et pointu, marqué comme un triangle inversé, remontant avec discrétion jusqu'à ses prunelles d'un vive turquoise. Lacs acides et transparents, ces amandes que sont ses yeux, sont entourés de fins cils noirs tombant comme une moquerie au monde, dessus ses iris un brin vagabondes.
Les sourcils abaissés vers les sinus, colère ou nonchalance, toujours ne gardant que leur élégance.
C'est ensuite que vient sa chevelure, brune, elle coule sagement, jusqu'au bas de sa nuque, quoique quelques mèches jouent les rebelles, accompagnées de cette presque frange glissant jusque dessus ses yeux, masquant partiellement leur vue au monde, bien que le contraire soit inapplicable.
Après son visage, l'on trouve bien évidemment son cou. Droit et dont la pomme d'Adam se fait discrète.
Ses épaules, tombent, s'affaissent, traitresses définissant l'indolence alors qu'il n'en est rien chez Luane.
Mais, en ce qui concerne sa personne en générale, le Bugaboo se situe dans la moyenne. Sa taille avoisine le mètre quatre vingt, sans pourtant vouloir s'y accrocher, et il a la musculature discrète, mais bien présente, donc à ne pas sous-estimer.

Puis, l'on trouve son habillement. Simple dans un certain sens. Luane n'est pas de ceux qui aime trainer devant leur garde robe à coordonner les couleurs. Non, disons qu'il a trouver ce qui lui va, dans les t-shirt en col V ou les chemises blanches et noires. Jean et basket, quoi de mieux enfin pour se sentir à l'aise quand on se promène dans les rues ? Mais attention, ça n'est pas parce que maître loup vous semble décontracté, qu'il ne faut pas s'en méfier.
  CARACTERE:
Fou, sauvage, un fan de carnage. Luane c'est tout ça et en même temps ça ne l'est pas... Pas tout le temps quoi. En temps normal, quand on le croise dans la rue, c'est un type discret. Ou presque. L'air tranquille, le visage paisible, on ne dirait pas un Bugaboo. Mais il a un sourire un brin moqueur par contre. Ce genre d'air un peu arrogant qu'on souvent les jeunes trop sûr d'eux. Il l'est d'ailleurs, mais ne s'en vante pas, bien qu'il ait foncièrement confiance en ses capacités. Luane c'est aussi le rebelle. Le gars qu'on a pas put dresser, celui qui ira toujours dans la mauvaise direction. C'est le caprice irréfléchi de celui qui n'a pas de garde fou. Et en veut-il seulement ? Bien sûr que non, son instinct solitaire lui suffit à lui tout seul. Indépendant et illuminé, il aime trop sa liberté et ne se laissera pas dicter par les autres. Mettez le en cage, il se vengera. Bridez le, il vous mordra.

Sauvage jusqu'au bout des ongles, Luane ne cache pas son goût immodéré pour la violence. Frapper et mordre sont des activités bien sympathiques au fond. Même dans l'amour il est violent. Il ne sait pas aimer sans ajouter une goutte malsaine, le sang. Pas un vampire pour autant, il aime pourtant l'âcre goût de l'hémoglobine sur sa langue. Frisson de dégoût mêlée à une fascination morbide. C'est un peu étrange concéderons nous, mais le Bugaboo ne se prétend pas dans la norme.

Contraste avec ses airs de mauvais garçon, il a la curiosité des enfants. Il se montre facilement intéressé par les autres. Le souhait de connaître l'inconnu, de s'approcher du danger, de toucher du bout de ses griffes ceux qui ont réussis à frapper ses iris turquoises... Puis de les dévorer. On oublie pas son instinct. De là à dire qu'il met à mort tout ceux qui l'entoure, il ne faut pas exagérer, il sait se contrôler.

Au final, Luane c'est une valse malsaine entre tout ce qui est sauvage, et toute la naïveté d'un être ayant fermés les yeux sur les règles des quidams, il y a de cela bien longtemps. Maintenant changera, maturera, qui saura ?


HISTOIRE:
Un soir de 2 février, il est né le verseau. Enfant de loups, d'une lune trop pleine ou pas assez, il était prédestiné aux Bugaboos. Hurle petit loup, petit humanoïde au regard intrépide et vivace. Toi dont les yeux turquoises charment les entourages où tu évolues et grandis, prêt à te plier aux règles de la meute. C'est ainsi que naît Luane. Charmant bambin dans le fond, il a l'air joyeux, on pourrait en faire quelque chose d'assez sympathique. Oui, mais non, n'oublions pas que les loups sont élevés pour manger les humains, mais aussi haïr les Dogs&Bullets, cette sous race de clébards qui ne valent rien. Soit, dans un contexte aussi favorable, comment faire pour que Luane ne devienne pas un être sanguinaire bridé par les strictes règles de sa meute. Il le faut bien, chaque groupe à son quartier dans la ville. Les autres, qui ne sont pas du coin, doivent tout bonnement être tué. A moins qu'il y ait quelques petits arrangements entre les uns et les autres. De toute manière, avec le temps tout le monde se dispersent. Les Bugaboos sont connus pour aimer la solitude, et le jeune loupio aux yeux turquoises n'y coupe pas.

Dés l'enfance donc, dés l'apparition de sa queue et de ses oreilles, il développe cette envie de liberté, ce goût pour l'indépendance. Il se croit à sept ans même, être capable de vivre tout seul, comme les grands. Il pense que la nourriture sera facile à trouver, qu'un carton fera sa maison. Allons, allons, pas de précipitation. Mais pourtant, il continue, gamin fébrile, à crier ses envies de lâcher les autres. Il ne dit pas détester son père et sa mère, mais il ne sent pas le besoin de rester près d'eux. Et entre nous, il avouera que les règles imposées l'exècrent. Il voudrait être le vent, pouvoir courir ici et là, déchiqueter celui-ci ou celle-là, sans que personne ne vienne lui dire de se restreindre dans ses mouvements, d'oublier ses idées d'illuminé.

Mais personne ne peut pourtant changer Luane. Foncièrement campé sur ses positions, il finit par partir. Dix ans d'une vie à vivre en groupe, lui semble suffisant. Dans cette nature hostile, car solitaire, il apprend que la vie n'est peut-être pas si... facile justement. Il ne pouvait se douter que la meute lui donnait tellement de sécurité. Tout seul par contre, il est obligé de garder l'œil sur tout ce qui bouge – on ne sait jamais. Cette leçon de vie devrait alors le persuader de retourner au côté de sa famille, mais non. Il leur a lui-même tourné le dos, ça serait humiliant de revenir en arrière. Se coupant d'une vie qui aurait put être moins compliquée, le Bugaboo apprend à être sauvage. Une instruction à faire, un apprentissage de reclus se met alors en place dans sa tête. Et il est sûr d'y arriver ! Oh oui, il est confiant. Plein de hardiesse, il n'oublie pas ses idéaux.

De là, Luane grandit en rebelle. Il se forge un caractère à la saveur sauvage, lequel est surmonté par un pichet de violence. En effet, la ville n'est pas sûr. Il faut s'y faire un nom encore et encore, pour qu'on vous laisse en paix. Il se met à aimer ce tourbillon incessant où se mêlent les combats avec des gens de passages, des lambdas qu'il oubliera en moins de deux. Il n'a pas à réfléchir, ni à obéir, juste laisser ses poings le guider jusqu'au corps de l'opposant, laisser ses crocs se planter délicatement, dans la chaire de son ennemi, faisant ainsi couler le sang rouge et amère. Ce liquide lui donnant là encore plus d'adrénaline. Vous trouvez ça dégoûtant sûrement ? Lui trouve ça excellent.

Durant toute son adolescence, il se laissa ainsi guidé au gré de ses envies, dormant n'important où, savourant la douceur d'un lit quand il le pouvait, faisant la connaissance d'un coup du soir. Il arrivait que ses combats terminent autrement que dans la mort. Étrange comme un duel pouvait ainsi faire monter l'excitation chez lui. Bien sûr, il ne passait pas souvent à l'acte avec ses opposants, certains considérant ça trop bizarre, ou juste parce que Luane ne montrait pas assez d'intérêt pour aller jusque là. Tout de même, croyez-le ou non, mais il tomba amoureux une fois. D'une femme, plus âgée que lui. Anne de son prénom. Minutes après minutes elle ne cessait de faire grandir la fascination de Luane pour elle. Elle avait ce quelque chose qu'il aimait chez les femmes. Et un art dans la séduction d'autrui. Elle pouvait se targuer d'être la seule à l'avoir plus ou moins dressé, à avoir su réduire ses instincts dangereux, pour en faire quelqu'un de plus calme. Dans cette passade de sa vie, il a été plus chien que loup. Il vivait donc avec Anne, faisait ce qu'elle voulait, devenait presque un joujou. Il était tout bonnement incapable de lui refuser quelque chose. Restait-il pourtant cette petite touche de violence dans leurs nuits d'amour.

Puis un jour, Luane en eut marre. Il était un électron libre, se soumettre trop longtemps finissait de le tuer. Et là, il commettait un suicide. Sans un mot, sans une parole, il l'abandonna, quitta son chez elle, retrouvant la rue et la liberté qu'elle lui conférait. Il chassa rapidement Anne de sa tête, l'homologuant comme une facette de sa propre faiblesse. Elle en avait fait de lui un être presque semblable aux Dogs&Bullets ! Imaginez la honte. Rien que de penser à ça, il frissonnait d'humiliation. Pour palier à la chose, il reprit ses activités de combattant, ayant ainsi l'impression de redevenir lui-même. A présent il reprenait contrôle de sa vie, empêchant quiconque de venir le contrôler... Après tout, tout ça n'avait été qu'une erreur de gamin, se rassurait-il. Maintenant qu'il avait dix neuf ans, c'était un grand, un majeur. Pourquoi referait-il la même stupidité. En quoi l'amour était-il plus fort que la saveur de la violence ? Cependant, le Bugaboo oublia très vite ce genre de réflexions, de nouveau lâché dans sa sphère d'indépendance.
Anne
Spoiler:
 




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kiba MITSUKE

avatar

▌DATE DE NAISSANCE : 03/01/1993
▌AGE : 25 ▌SEXE : Masculin
▌ORIENTATION SEXUELLE : Homosexuelle
▌PAPIERS : 56
▌HUMEUR : Héhéhé~

MessageSujet: Re: Luane Adowen    Lun 18 Juil - 19:51

Bon allez on se remet au boulot °° Tout d'abord bienvenue parmi nous ^^
désolé pour le retard ... mais pendant les vacances j'ai souvent du mal a venir sur les forums éè Bref, on s'en fiche :3

Après ma petite lecture, ton personnage me semble plus qu'intéressant, et j'aime tout particulièrement ta façon d'écrire ** Tu es donc validé :3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luane ADOWEN
Bugaboo
Bugaboo
avatar

▌DATE DE NAISSANCE : 02/02/1992
▌AGE : 26 ▌SEXE : Masculin
▌ORIENTATION SEXUELLE : Bisexuel
▌PAPIERS : 11

MessageSujet: Re: Luane Adowen    Lun 18 Juil - 19:52

Y a pas de mal [bouhhh les admins se prennent des vacances, intolérable XD]

Sinon, marchi \ o /
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Luane Adowen    

Revenir en haut Aller en bas
 
Luane Adowen
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L A S T✝C R O S S :: LAST CROSS;THE BEGENNING :: ECRIS-NOUS TON HISTOIRE;-
Sauter vers: